• gwenaellegradelet

Comment accompagner les enfants et les adolescents en difficulté relationnelle ou scolaire ?

Dernière mise à jour : 2 déc. 2021

Considérer avec sérieux les difficultés relationnelles ou l'échec scolaire de votre enfant ou adolescent est important. Les conséquences psychologiques affectives, familiales et sociales peuvent vite faire leur apparition et devenir lourdes à gérer pour tout le monde.


Dans cet article, je vous propose quelques bonnes pratiques à mettre en place simplement au sein de la famille pour gérer ce passage de vie dans l'écoute et l'accueil.


Irritabilité, émotivité, angoisse, insomnie, décrochage... sont le témoignage d'un mal-être exprimé par votre enfant ou votre adolescent.

En tant que parent, quel rôle avez-vous à jouer ?

Comment adoucir le climat familial pour faire naître un cocon bienveillant et sécurisant dans lequel votre enfant ou adolescent pourra venir s'y déposer en toute sécurité ?



L'enfant, l'ado, l'adulte... et le cadre


"Je n'aime pas l'école, ça m'énerve !", dit l'enfant.
"Je ne supporte plus l'école et ses obligations ! Je ne mes sens pas à ma place... J'ai la tête qui va exploser", dit l'ado.
"Votre enfant est trop agité en classe ! Il ne tient pas en place et perturbe les autres élèves", dit la maîtresse

En tant que parent, vous vous êtes déjà retrouvé avec un enfant ou un adolescent exprimant ses difficultés face au cadre scolaire. Il n'est pas toujours facile de trouver la bonne posture.

Pourtant, dans cette relation miroir, il est possible d'adopter un comportement réconfortant et une attitude d'écoute qui sauront le rassurer.


Voici quelques conseils à tester chez vous lorsque vous rencontrez ce type de situation :


1. Ne dramatisez pas !

C'est un passage par lequel votre enfant ou votre adolescent doit passer. Par conséquent, cette situation ne durera pas à partir du moment qu'elle est reconnue, écoutée et accompagnée.


2. Ecoutez-le sans juger

L'écoute est essentielle pour qu'il vide son sac. La verbalisation est une grande étape lui permettant de prendre conscience de ses émotions. Sans quoi, il risque de somatiser. Lorsque les émotions sont trop lourdes et peuvent être exprimées, c'est le corps qui parle, c'est le phénomène de somatisation.


3. Ne prenez pas pour vous ce qui est dit

Un des 4 accords toltèques est "quoiqu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle". Autrement dit, vous n'êtes aucunement responsable de ce que votre enfant ou adolescent pense, ressent, dit et fait, même si c'est vous l'adulte et son parent. Chacun perçoit sa propre réalité dans une même situation.


4. Utilisez des mots positifs pour lui répondre

Les mots ont un fort impact sur la réalité. Ils sont puissants et créateurs. Vous devez, par conséquent, peser vos mots et les choisir pour qu'une réalité positive s'ouvre.

Par exemple : "Tu as le droit de penser ça, et je te respecte ainsi. Je te soutiens..."

Ce sont des mots magiques qui apaisent une situation difficile et faire naître l'écoute.


5. Serrez-le dans vos bras si le contact physique est possible pour lui

Les bras sont comme une enveloppe de protection dans lequel l'enfant ou l'adolescent peut déposer toute sa vulnérabilité en sécurité.


6. Faites du mieux que vous pouvez

"Faites toujours de votre mieux", c'est le quatrième accord totlèque. Il ne s'agit pas de se déresponsabiliser ni de s'acharner, mais de se respecter ce qui est possible de faire et d'être à l'instant présent.


Parfois, lorsqu'il est trop difficile d'écouter son enfant ou adolescent en difficulté ou que celui-ci est complètement verrouillé, l'accompagnement d'un thérapeute utilisant les thérapies manuelles peut être d'une grande aide.




Se faire accompagner par un thérapeute


Face aux niveaux des difficultés, le choix de la ou des prises en charge reste une grande question. L'essentiel est d'aborder les troubles dans leur globalité pour traiter l'ensemble des émotions et comportements polluants.


Il est souvent nécessaire d'associer, au rythme qui convient au jeune, plusieurs techniques thérapeutiques pour optimiser l’efficacité et la rapidité de l'équilibre retrouvé.

Le corps est la base de tous les apprentissage. Les thérapies corporelles sont donc d'un apport précieux chez l'enfant et l'adolescent en difficulté.



La thérapie corporelle


La thérapie corporelle que je propose permet rapidement à l'enfant ou l'adolescent de lâcher du stress.


Les jeunes apprécient particulièrement ce moment, car la séance ne leur demande pas de réflexion, seulement un retour dans les sensations de leur corps au repos.


En début de séance, nous faisons un premier point sur les demandes de l'enfant. La séance se déroulera autour de son intention.


Le stress diminué, l'enfant est plus à même de goûter à la vie et de faire les bons choix avec les adultes qui l'accompagnent dans son développement.






30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout